Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Retour
La Famille<br />
Gado  à la découverte des '' romances" de La Réunion

La Famille
Gado  à la découverte des '' romances" de La Réunion

Dastum – Musique Bretonne - 2012 - https://www.dastum.bzh/

Porteurs d'une tradition familiale de chant devenue très rare à La Réunion, Jean-Luc, Dimitri et Patrick Gado étaient les invités de l'édition 2012 de la Fête du chant traditionnel de Bovel en avril dernier. Un beau moment de partage, qui a aussi permis de faire le lien en tre le répertoire de "romances" créoles et les répertoires de complaintes pratiqués en Haute-Bretagne. Explications.

Lors de sa dernière édition, en avril 2012, la Fête du chant traditionnel de Bovel accueillait, entre autres chanteurs et chanteuses d'horizons multiples, trois représentants de la vaste famille Gado, de l'île de La Réunion. C'était bel et bien un événement puisque c'était la première fois qu'ils venaient en métropole. Si quelques-uns des membres les plus jeunes de la famille ont l'habitude de jouer et chanter en public, les Gado entretiennent avant tout et surtout une pratique chantée familiale et privée. C'est grâce à Gaël Rolland, chanteur, conteur et sonneur bien connu du pays gallo, que le contact a pu être établi. Lors d'un séjour à La Réunion en 2011, ce dernier avait en effet rencontré cette famille de chanteurs et avait été particulièrement marqué par l'existence dans leur répertoire de chansons issues du fonds francophone dè tradition orale, des chansons dont on retrouve des versions en Haute-Bretagne et dans toute la francophonie, et que les Gado appellent des "romances".

les "romances" en héritage

C'était aussi une découverte pour nous car si La Réunion est bien connue pour le maloya, la pratique de ce répertoire issu du vieux fonds francophone semble en revanche y avoir quasiment disparu. Les Gado affirment même être la seule famille de l'île à connaître encore ces romances qui sont, semble-t-il, aujourd'hui insoupçonnées d'un grand nombre de Réunionnais. L'essentiel de ce répertoire repose sur ce qui a été transmis par Pierre-Jean Gado (1925-2006) et sa femme Estellie (1930-2004) à leurs douze enfants et leurs nombreux petits-enfants. Or famille issue de ce couple s'élèverait aujourd'hui à plus de deux cents personnes !). La pratique des romances se faisant essentiellement dans le cadre des rassemblements familiaux, toute la famille en est imprégnée, et ce sont aujourd'hui les enfants et les petits-enfants qui font vivre ce répertoire.

Il faut souligner qu'un très beau travail de collectage et de publication a été réalisé sur la famille Gado · entre 2005 et 2007, donnant lieu à la publication d'un CD-livret qui présente six romances et onze maloyas, La fa mille Gado, entre romances et maloyas, édité par le Pôle régio nal des musiques actuelles de La Réunion. 1

Ce sont donc trois membres de la famille qui ont fait le déplacement au mois d'avril pour venir à Bovel rencontrer les chanteurs de Bretagne et d'ailleurs : Jean-Luc, Dimitri et Patrick. Les deux premiers sont les fils de Pierre-Jean et Estelle, le troisième un petit-fils. Tous trois ont participé activement à la Fête du chant pendant une semaine : participation à la veillée chantée d'ouverture, aux stages, à la joute chantée, à l'après-midi consacré au chant à danser (maloya), rencontre-conférence avec les stagiaires et le public, et concert final devant plus de cinq cents personnes. À cela s'ajoutait un concert complémentaire à Parcé, organisé par l'association La Granjagoul. Cette présence de plusieurs jours a permis aux Gado d'effectuer de vraies rencontres, de découvrir d'autres répertoires, de les confronter au leur.

Chansons de la francophonie

Les rencontres les plus riches se sont notamment déroulées autour de la comparaison entre leurs romances et les chansons de tradition orale francophone recueillies en Haute-Bretagne ou ailleurs dans la francophonie, puisqu'il s'avère qu'une partie de ces "romances" sont clairement identifiables aux chansons-type recensées dans les catalogues Coirault et Laforte'. Rappelons que ces deux catalogues permettent de repérer très rapidement toutes les versions connues et publiées d'une même chanson de tradition orale francophone. On peut ainsi très aisément comparer des versions d'un même chant qui ont été recueillies en pays gallo, en Poitou; en Picardie, au Québec ou même en Louisiane.

L'un des intérêts majeurs de ces outils est, bien sûr, qu'ils permettent de comparer les versions, mesurer à quel point les textes et les mélodies peuvent évoluer se modifier dans le temps et dans l'espace par le biais de la transmission orale, et acquérir par là-même des couleurs locales, notamment des styles musicaux très différenciés.

Or jusqu'à la mise en valeur de ce répertoire de la famille Gado, personne n'avait signalé l'existence sur l'île de La Réunion de chansons de tradition orale issues du vieux fonds francophone. Ce fut donc une rencontre extraordinaire pour tous les passionnés de chansons traditionnelles que de découvrir les versions réunionnaises du Roi Renaud, du Mal dé dents et d'autres chansons encore, de découvrir surtout comment elles ont évolué au cours des siècles, et au contact de traditions culturelles et musicales très différentes des nôtres. La passion de la découverte, réciproque, a d'ailleurs été partagée par les Gado eux-mêmes. Ainsi l'un des moments forts de ces rencontres restera probablement un repas chanté au cours duquel ont été chantées successivement trois versions de la chanson du Mal de dents, l'une de La Réunion par Jean-Luc Gado, une autre du pays de Redon par Mathieu Hamon et une troisième du Québec par Robert Bouthillier, avec évidemment des mélodies et des styles très différents.

D'autres comparaisons entre versions d'une même chanson ont pu se faire à d'autres moments, à la buvette, à table ou ailleurs avec, à chaque fois, cette même émotion partagée que procure ce genre de rapprochement, par-delà les siècles et les océans ..

Vincent Morel

La famille Gado entre romances et maloyas, collection Takamba La Réunion, éd. P8le régional des musiques actuelles de La Réunion, 2007. Disque épuisé, album disponible au format MP3 sur le site www.runmuzikfr

' Merci à Florence Lebouteux qui a rendu possible la concrétisation de cet échange, ainsi qu 'à l'association réunionnaise Zanbrokal'Bass qui a participé à sa réalisation.

' Coirault {Patrice), Répertoire des chansons françaises de tradition orale, 3 t., Bnf. Paris, 1996-2006.

CD épuisé : http://www.prma-reunion.fr/index.php/produit/la-famille-gado-entre-romances-et-maloyas/

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Le Clézio, un écrivain entre Bretagne et Mascareignes.

Le Clézio, un écrivain entre Bretagne et Mascareignes.

L'écrivain Jean-Marie Le Clézio, prix Nobel de littérature en 2008, publie en 2020 deux...

22 mai 2020
Le Goéland et le Paille-en-Queue

Le Goéland et le Paille-en-Queue

Goéland et Paille-en-Queue sont deux oiseaux emblématiques, l'un des côtes bretonnes et l'autre...

16 mai 2020
La Cie réunionnaise Cirquons Flex était à Sarzeau

La Cie réunionnaise Cirquons Flex était à Sarzeau

Aller voir ailleurs, s’ouvrir l’esprit en accueillant d’autres cultures, c’est ce que fait...

1 janvier 2020
Colline Hoarau, une<br />
réunionnaise professeur des écoles en breton

Colline Hoarau, une
réunionnaise professeur des écoles en breton

https://hoaraucolline.com/ Auteure réunionnaise...

Philippe GUÉRIN
6 février 2019
Un navire aux couleurs de La Réunion en Bretagne

Un navire aux couleurs de La Réunion en Bretagne

...

Philippe GUÉRIN
4 septembre 2018
Olivier Le Bras,

Olivier Le Bras,

Breizheole de St Thegonnec, délégue syndical lors la fermeture de l'usine GAD à...

1 septembre 2012