Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Retour
Philippe GUÉRIN
4 septembre 2018
Un navire aux couleurs de La Réunion en Bretagne

Un navire aux couleurs de La Réunion en Bretagne

https://www.reunionnaisdumonde.com/magazine/portraits-interviews/un-navire-aux-couleurs-de-la-reunion-en-bretagne/

« Bonjour à zot ! Je suis de Bretagne mais amoureux de votre joli paradis, et je le prouve ! Voilà les nouvelles couleurs de mon navire... » A la barre du « Niagara », fier chalutier en bois de 15.5m, Fabrice Toularastel, patron pêcheur finistérien, a répondu aux questions de Réunionnais du monde

Quel est votre lien avec la Réunion ?

Fabrice Toularastel : Nous avons des amis marins partis s’installer sur l’île dans les années 2000. Malheureusement nous n’avions pas les moyens d’aller à la Réunion. Nous avons finalement découvert la Réunion en décembre 2012. Nous avons tellement aimé votre île que depuis 2012, nous revenons tous les ans pendant trois semaines !

Où allez-vous ?

Au Bernica, nous passons les fêtes de Noël avec Yann le Cossec et sa femme Juliette Anelard. Yannn le Cossec possède un bateau de pêche au Port. D’ailleurs sa femme a créé le collectif « Femmes de marins pêcheurs » pour soutenir la pêche à la Réunion. Yann et moi sommes originaires du même endroit, nous avons navigué ensemble. D’ailleurs j’ai pensé un moment m’installer à la Réunion. Mais le métier est très aléatoire sur votre île malheureusement. C’est encore plus dur qu’en métrople. Voilà le pourquoi du clin d’oeil à mes amis marins réunionnais !

Parlez-nous du Niagara.

Après 25 ans de pêche en mer, j’ai fait l’acquisition du Niagara début 2018. C’est mon premier bateau. Chalutier d’une longueur de 15.5m, il a été construit à Penmarc’h en 1979 et a toujours navigué au large du port de Saint-Guénolé (Penmarc’h). Il pêche du poisson (lotte, sole, saint-pierre, lieu, merlu) et en été également de la langoustine. Les captures sont débarquées sous la criée de Saint-Guénolé.

Décrivez-nous votre métier de marin pêcheur.

Les journées à bord commencent dès l’aube, à 4 h, et se terminent vers 18 h, du lundi au vendredi. Les conditions météo sont souvent difficiles mais j’aime mon métier. C’est un métier où tu apprends tous les jours. La solidarité règne sur l’eau. La radio à bord permet aux différents chalutiers de rester reliés les uns aux autres et les marins-pêcheurs s’entraident dès qu’il y a un problème. Et puis assister au lever du soleil quand tu es au large, c’est quelque chose de magnifique !

Photos : Fabrice Toularastel pour Réunionnais du monde / Voir aussi www.reunionnaisdumonde.com/r/9/Bretagne-Pays-de-la-Loire (1275 inscrits)

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Le Clézio, un écrivain entre Bretagne et Mascareignes.

Le Clézio, un écrivain entre Bretagne et Mascareignes.

L'écrivain Jean-Marie Le Clézio, prix Nobel de littérature en 2008, publie en 2020 deux...

22 mai 2020
Le Goéland et le Paille-en-Queue

Le Goéland et le Paille-en-Queue

Goéland et Paille-en-Queue sont deux oiseaux emblématiques, l'un des côtes bretonnes et l'autre...

16 mai 2020
La Cie réunionnaise Cirquons Flex était à Sarzeau

La Cie réunionnaise Cirquons Flex était à Sarzeau

Aller voir ailleurs, s’ouvrir l’esprit en accueillant d’autres cultures, c’est ce que fait...

1 janvier 2020
Colline Hoarau, une<br />
réunionnaise professeur des écoles en breton

Colline Hoarau, une
réunionnaise professeur des écoles en breton

https://hoaraucolline.com/ Auteure réunionnaise...

Philippe GUÉRIN
6 février 2019
Un navire aux couleurs de La Réunion en Bretagne

Un navire aux couleurs de La Réunion en Bretagne

...

Philippe GUÉRIN
4 septembre 2018
Olivier Le Bras,

Olivier Le Bras,

Breizheole de St Thegonnec, délégue syndical lors la fermeture de l'usine GAD à...

1 septembre 2012